Que faire si votre enfant commet un crime ?

Aucun parent ne souhaite que son enfant affronte les foudres de la justice. Lorsqu’on éduque nos enfants, on s’attend à ce qu’il suive les règles établies par la loi jusqu’à leur majorité. On n’est jamais préparé à ce qu’un matin, on reçoive une convocation ou encore qu’un huissier ou un policier frappe à notre porte pour nous informer que notre enfant a commis un crime. Lorsque cela vous arrive, vous devez garder votre calme et trouvez comment le sortir de cette situation le plus rapidement possible. Ensuite, contacter un avocat de la défense des mineurs qui saura vous conseiller et vous accompagner tout au long du procès.

Quelles sont les conséquences d’une dissimulation de crime ?

Si vous découvrez que votre enfant a commis un crime, vous pouvez avoir des raisons de ne pas le mentionner. Mais il existe des situations où vous devenez des journalistes involontaires. Votre silence peut être considéré comme une complicité du crime. L’avocat spécialisé en droit pénal pour mineurs vous sera d’une grande utilité pour mieux comprendre le moment et la façon le crime. Si votre enfant commet un acte, vous devez le signaler. Dans le cas contraire, vous êtes responsable sur le plan civil ou criminel, responsable de ses actes. Cela peut être pris en compte si vous connaissez le crime commis avant ou après les faits. La situation est encore pire si vous aidez votre enfant à masquer son crime.

A lire également  La dévolution successorale sans notaire : est-ce possible et comment procéder ?

Les cas où le parent peut être tenu responsable ?

Il existe certains cas pour lesquels un parent peut être tenu responsable pour n’avoir pas signalé un crime commis par son enfant. Il s’agit notamment de :

  • L’intimidation : les parents sont responsables d’un manque de surveillance d’un enfant qui menace les autres,
  • La conduite en état d’ivresse : si votre enfant est accusé d’une infraction de conduite en état d’ivresse, vous serez tenus responsables,
  • Les crimes liés aux armes à feu : si vous êtes propriétaire d’une arme à feu, assurez-vous de respecter les lois sur l’entreposage des armes à feu. Vous êtes responsable si votre enfant se sert de votre arme à feu pour blesser une personne.
  • L’absentéisme scolaire : en tant que parent, vous serez tenus pour responsable si votre enfant ne part plus à l’école.

La bonne façon de protéger vos droits

L’inexistence des sanctions disciplinaires peut conduire à des problèmes conséquents, dans une vie ultérieure. C’est la raison pour laquelle les parents décident d’agir, même s’ils ne le sont pas légalement. Ces derniers espèrent apprendre des leçons plus tôt que tard. Si votre enfant commet un crime, la première chose à faire est de contacter un avocat de la défense des mineurs. Il est compétent pour vous fournir des conseils juridiques et adaptés à votre situation. Il vous assiste et vous oriente sur le bon chemin. L’avocat de la défense des mineurs protège des droits de vos enfants. Si vous avez des doutes sur la marche à suivre, dialoguez avec votre avocat.

A lire également  Les principes du droit du travail européen

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*