La branche des cabinets dentaires en avance dans la lutte contre les violences faites aux femmes
11 mars 2020
Nouvelle news
24 mars 2020

COVID-19 peut induire du chômage partiel dans le cabinet dentaire

En cette période troublée vous risquez d’être confronté-e-s à des situations particulières dans le cadre de votre emploi.

Si votre employeur vous dit qu’il n’est pas possible que les assistantes aient droit au chômage partiel pendant la période de confinement.

Voici quelques éléments qui peuvent vous être utiles à vous et/ou vos collègues et qui seront opposables à votre employeur.

En cas de fermeture temporaire du cabinet dentaire, votre employeur doit vous mettre en chômage partiel et effectuer les démarches en ce sens. Voici une fiche explicative quant au chômage partiel :

https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F23503

Voici en plus un lien du site de la Fédération des syndicats dentaires libéraux qui explique que l’employeur peut mettre son ou ses salarié-e-s en activité réduite (ce qui est une forme du chômage partiel) :

https://www.fsdl.fr/covid-19-conduite-a-tenir-et-demarches/

Les entreprises ont 30 jours pour déclarer leur activité partielle avec effet rétroactif :

https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/le-ministere-du-travail-donne-30-jours-aux-entreprises-pour-declarer-leur?fbclid=IwAR1NzLNpJXcCd_73JLCZFNlmTzF5zGs1RyFk-MlWh3Wt7wGIH66LaCRNnSg

Bonne lecture et prenez soin de vous et de vos proches.

Florence Maury secrétaire Fédérale